"Nous serons intraitables" : Jean Castex met en garde les anti-vaccins violents et condamne leur propos douteux

·1 min de lecture

C’était une prise de parole très attendue : ce mercredi 21 juillet, c’est sur TF1 que Jean Castex a fait le point sur la crise sanitaire. Plus précisément face à Jacques Legros, qui remplace Marie-Sophie Lacarrau au journal de 13h pendant les vacances. Pour ce rendez-vous, annoncé dès le 19 juillet, le Premier ministre devait s’exprimer sur la flambée des contaminations. « Nous avons une quatrième vague en train de décoller, avec une hausse de l'incidence qui est stratosphérique », a notamment expliqué sur France Info le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Une situation prise au sérieux par le président de la République, qui a réuni un Conseil de défense ce mercredi 21 juillet. C’est juste après cette réunion, cruciale, que Jean Castex s’est rendu sur le plateau du JT de 13h pour dresser un triste état des lieux auquel beaucoup de Français, malheureusement, s’attendaient déjà : « On est dans la quatrième vague, a-t-il affirmé. Ce fameux variant Delta, il est là, il est bien là. Il est majoritaire et – c’est sa caractéristique, sa différence avec ceux qui l’ont précédé – il est beaucoup plus contagieux. » Il reste pourtant, malgré la situation, de nombreux anti-vaccins. Et certains vont trop loin.

Le Premier ministre a d’abord distingué trois grandes catégories de personnes opposées à la vaccination : « Il y a ceux qui sont indécis, soit parce qu’ils se croient invincibles – “Je suis jeune, je ne risque rien” – soit parce qu’ils se disent : “On n’a pas assez de recul, quels (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Jean Castex au 13h de TF1 : cette annonce du Premier ministre qui a scandalisé les internautes
Philippe Verdier viré de France 2 : l'ex-chef du service météo a perdu son procès en appel contre France Télévisions
PHOTO Miss Univers 2021 : Sylvie Tellier annonce la date et le lieu de l’élection
PHOTO Candice Pascal sexy en maillot de bain, elle dévoile ses jambes parfaites
Prince Harry et ses mémoires : cette lourde décision que pourrait prendre la reine Elizabeth II

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles