Serons-nous demain surveillés par des armées de robots ?

Suivre une valise ou une personne suspecte de caméra en caméra dans tout un aéroport, c’est déjà possible sans intervention humaine... grâce à la vidéosurveillance intelligente, un système logiciel qui récupère des images vidéo, en produit une interprétation et délivre une alerte. Mais ce type de dispositif ne fonctionne que dans un espace circonscrit et avec un champ d’observation limité à ce que voient des caméras, fixes la plupart du temps.

Des barrières vouées à être repoussées. Des chercheurs de l’Université de Cornell aux Etats-Unis s’attellent à faire collaborer des groupes de robots mobiles, pour qu’ils partagent leurs informations et interprètent ensemble les images qu’ils collectent.

Les travaux sont financés par l’Office naval américain de la recherche (ONR) et vont durer quatre ans. L’idée est de combiner plusieurs images d’une même zone issues de différentes caméras, afin d’identifier et de suivre des objets et des personnes d’un endroit à un autre. Le projet a pour ambition de faire travailler ensemble des observateurs mobiles, des caméras fixes et des sources externes. La promesse de plus rien laisser échapper à la vidéosurveillance.

Le projet a pour objectif de synthétiser la vue de plusieurs caméras mobiles et fixes, ainsi que de sources externes pour identifier et suivre un objet ou une personne.

Robots humanoïdes, drones et voitures autonomes nous épieront

La partie la plus intéressante concerne les fameux observateurs mobiles. Il pourra s’agit de drones, de voitures autonomes et de robots...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages