Serie A - Miguel Veloso : "C'est agréable de voir Ronaldo en colère"

Le milieu de terrain du Hellas Verone, Miguel Veloso, a déclaré que c'était "beau" lorsque son équipe a battu la Juventus cette saison, notamment parce que cela a mis Cristiano Ronaldo en colère. Le joueur de 33 ans avait dirigé son équipe vers une victoire à domicile 2-1 contre les champions en titre de la Serie A, début février. 

Alors que ce sont les Bianconeri qui avaient pris les devants en seconde période grâce à une frappe de la star portugaise Ronaldo, Fabio Borini et Giampaolo Pazzini avaient permis à Vérone de renverser l'équipe entraînée par Maurizio Sarri. 

Et Veloso dit que la victoire a été pour lui l'un des moments forts de la saison, pour le plaisir que lui a procuré le fait de bouleverser son coéquipier portugais.

"Le frisson de battre Cristiano Ronaldo ? Magnifique, parce que je le connais et je sais qu'il n'aime pas perdre", a-t-il déclaré sur Instragram. "Le voir en colère était plutôt sympa, même si nous en avions parlé après le match."

Le Hellas réalise une saison solide et est classé huitième dans l'élite italienne après avoir disputé 25 matchs, avant que la pandémie de coronavirus n'interrompe le football à travers le monde. Et Veloso espère que la saison reprendra, alors qu'il cherche à améliorer encore le classement de son équipe.

"C'est ma meilleure saison, mais ce n'est pas seulement grâce à moi, mais aussi à tous mes coéquipiers. Ce n'est pas seulement Miguel ou Pazzini, nous sommes une équipe. Si l'équipe se porte bien, la qualité individuelle ressort", a-t-il déclaré.

"Je remercie le staff et mes coéquipiers, qui ont contribué à ce qu'on réalise une bonne saison jusqu'à présent. Au début de l'année je voulais donner le meilleur de moi-même, j'espère pouvoir terminer la saison car ce que nous faisons c'est vraiment beau". 

"Je vais très bien à Vérone. Je ne m'attendais pas à m'installer aussi bien, sur le plan footballistique et environnemental. J'habite en centre ville, je n'ai presque jamais besoin de voiture, je peux marcher en paix avec ma famille". 

"Je suis arrivé dans une équipe nouvellement promue où de nombreux joueurs changeaient. Ce n'était pas facile de bien faire depuis le début mais nous avons suivi notre entraîneur. Ma seule pensée était de revenir à un très bon niveau et Vérone était le bon choix. Luca Toni m'avait parlé de la chaleur des fans, j'ai entendu le rugissement après mon premier but contre Bologne et c'était magnifique."