Sergueï Lavrov accuse l’Occident d’abaisser un “nouveau rideau de fer”

PHOTO HANDOUT / RUSSIAN FOREIGN MINISTRY / AFP

“L’Occident a commencé à abaisser un rideau de fer entre lui et la Russie”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, lors d’une conférence de presse commune avec son homologue biélorusse, Vladimir Makeï, à Minsk le 30 juin. “Le processus est lancé… Mais attention à ne pas se pincer”, a ajouté Sergueï Lavrov, dans ce qui a été perçu à l’Ouest comme une “menace voilée”, estime le quotidien moscovite Nezavissimaïa Gazeta.

En substance, le chef de la diplomatie russe a confirmé que la Russie aussi était prête à abaisser le rideau, poursuit le titre. “Nous ne fermons jamais la porte “, a ajouté Lavrov :

“Je peux seulement dire que désormais et à l’avenir nous ne ferons plus confiance aux Américains ni à l’Union européenne, et prendrons toutes les mesures pour ne pas dépendre d’eux dans les domaines essentiels.”

“L’Occident détruit des accords historiques de ses propres mains”

Dans les documents signés à l’issue du sommet de l’Otan le 30 juin sont consignées “les formules les plus dures parmi toutes celles jamais utilisées auparavant à l’égard de l’URSS, et encore, pas au cours de toutes les années de guerre froide”, commente le titre. En effet, dans le nouveau concept stratégique de l’Alliance, la Fédération de Russie est qualifiée de “menace directe la plus importante pour la sécurité des Alliés et du monde et pour la stabilité de l’espace euro-atlantique”.

Alors que l’Alliance atlantique s’apprête à augmenter substantiellement ses forces à l’est de l’Europe, Sergueï Lavrov a déclaré que la Russie et la Biélorussie étaient “très inquiètes des activités de l’Otan à proximité directe de [leurs] frontières, notamment dans les pays Baltes et en Pologne”, rapporte le média Gazeta.ru :

“Nous sommes d’accord sur le point qu’il s’agit d’actions à caractère ouvertement confrontationnel, conduisant à l’escalade en termes de tension et de fragmentation de l’espace européen. C’est pourtant contre l’éventualité d’une telle situation qu’a été créée l’OSCE [Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe, fondée en 1995]. L’Occident est en train de détruire tout cela de ses propres mains.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles