Serge Ekué : « La BOAD de demain est en construction »

Par Sylvie Rantrua
·1 min de lecture
Serge Ekué, président de la BOAD, a mis en œuvre deux plans, Djoliba pour les financements et Oasis pour l'interne. Objectif : une meilleure agilité et un impact plus fort pour l'économie sous-régionale. 
Serge Ekué, président de la BOAD, a mis en œuvre deux plans, Djoliba pour les financements et Oasis pour l'interne. Objectif : une meilleure agilité et un impact plus fort pour l'économie sous-régionale.

Depuis 245 jours qu'il est président de la BOAD, Serge Ekué n'a visiblement pas chômé. Des réformes au sein de l'institution ont été engagées et un plan stratégique « Djoliba », pour 2021-2025, a été adopté. Le volume des financements devrait atteindre environ 3 300 milliards de francs CFA (5,03 milliards d'euros). Djoliba, c'est aussi le nom du fleuve Niger en mandingue, de quoi illustrer le nouvel esprit qu'il entend insuffler à cette vieille dame du secteur financier africain qu'est la Banque ouest-africaine de développement. L'institution, instrument de l'Union économique et monétaire pour l'Afrique de l'Ouest (Uemoa)*, a pour vocation de soutenir le développement de la sous-région. Et elle a pour ambition de devenir l'institution de référence sur l'impact durable, l'intégration et la transformation de l'Afrique de l'Ouest. Pour cela, Serge Ekué propose de s'appuyer sur trois axes : renforcer les fonds propres afin d'accroître les capacités d'action et le nombre de projets soutenus, assurer une gestion plus performante des ressources financières grâce notamment à l'ingénierie financière, enfin devenir une banque « expert » dédiée au financement des projets à impact pour la population.

À LIRE AUSSIEntreprise, salut de l'Afrique

La stratégie pour augmenter les fonds propres

Serge Ekué a pour volonté de doubler les fonds propres, soit une augmentation de 838 milliards FCFA (1,5 milliard de dollars). Des négociations sont actuellement entamées avec les action [...] Lire la suite