Serbie: les militants LGBTQ promettent de défiler malgré l'interdiction de l'Europride à Belgrade

Un militant LGBTQ ajuste une bannière lors de la cérémonie d'ouverture de l'Europride 2022 à Belgrade, le 12 septembre 2022.  - OLIVER BUNIC / AFP
Un militant LGBTQ ajuste une bannière lors de la cérémonie d'ouverture de l'Europride 2022 à Belgrade, le 12 septembre 2022. - OLIVER BUNIC / AFP

La situation était tendue samedi à Belgrade où les représentants de la communauté LGBTQ ont promis de défiler malgré l'interdiction d'une marche de l'Europride par les autorités, faisant craindre des débordements potentiels.

Le ministère serbe de l'intérieur a interdit le défilé mardi, invoquant des raisons de sécurité alors que des groupes d'extrême droite menaçaient d'organiser leurs propres manifestations après une série de contre-Pride dans la capitale.

"En tant qu'activistes, nous allons user de nos droits démocratiques à la désobéissance civile et protester" le long d'un parcours toutefois considérablement raccourci, ont déclaré les organisateurs après le rejet samedi par le tribunal administratif d'un l'appel interjeté contre l'interdiction.

Le ministère a également banni toute contre-manifestation mais dans des groupes de chat d'extrême-droite, des usagers ont promis de se rassembler devant des églises pour protester.

La veille, l'ambassade des Etats-Unis avait appelé ses ressortissants à éviter le défilé en cas de confirmation de l'interdiction, citant "les possibilités de foules incontrôlées, de violences et des amendes potentielles" des autorités.

Consternation parmi les ONG de défense de droits

La décision d'interdire la marche, point d'orgue de l'Europride, événement paneuropéen annuel qui se tient chaque année dans un pays différent, a semé la consternation parmi les ONG de défense des droits.

C'est une "reddition honteuse, et la consécration implicite de l'intolérance et des menaces de violence illégale", selon Graeme Reid, directeur du programme des droits LGBT de Human Rights Watch.

La Serbie a fait l'objet d'intenses pressions internationales, plus de 20 ambassades, dont celles des Etats-Unis, de France, d'Allemagne ou du Japon, l'appelant dans un communiqué conjoint à revenir sur sa décision. Au moins 15 membres du Parlement européen défileront en signe de solidarité lors de la marche prévue en fin d'après-midi.

Homophobie profondément enracinée

La Serbie est candidate à l'Union européene depuis une décennie mais des Etats membres ont fait part au fil des ans de leurs préoccupations quant à son bilan en matière de droits.

Le mariage entre personnes de même sexe n'est pas légal dans ce pays de moins de sept millions d'habitants, où l'homophobie est profondément enracinée malgré quelques progrès contre les discriminations.

Les marches des fiertés de 2001 puis 2010 ont été entâchées de violences après avoir été ciblées par l'extrême droite. Depuis 2014, la Pride se tient sans incident notable mais sous haute protection policière.

Le weekend dernier, des milliers de personnes, gangs de motards, prêtres orthodoxes et nationalistes d'extrême droite, sont descendues dans la rue pour réclamer l'annulation du défilé.

Article original publié sur BFMTV.com