Publicité

Serbie: la justice acquitte des espions de l'époque Milosevic pour le meurtre d'un journaliste

Après 25 ans de procédure, la justice serbe a acquitté, hier, vendredi 2 février, quatre anciens membres des services secrets de l'époque Milosevic de l'assassinat de Slavko Curuvija, un journaliste d'opposition, abattu de treize balles devant son domicile à Belgrade le 11 avril 1999.

Fondateur de deux médias d'opposition, Slavko Curuvija était en 1999 un journaliste ciblé par le pouvoir du dictateur Slobodan Milosevic, écrit notre correspondant dans les Balkans, Laurent Rouy. Pendant la guerre du Kosovo, alors que la Serbie était bombardée par l'Otan, Curuvija avait été assassiné de treize balles sous les yeux de sa femme. Quelques jours avant son assassinat, les médias pro-gouvernementaux avaient qualifié le journaliste de 49 ans de « traître » et l'avaient accusé d'être pour la campagne de bombardement menée par l'Alliance atlantique. À l'époque, les meurtres d'opposants étaient fréquents et les services secrets avaient été immédiatement soupçonnés.

Quinze ans avant l'ouverture d'un premier procès

À lire aussiSerbie : «Les élections législatives n'étaient ni démocratiques ni justes»


Lire la suite sur RFI