"Je serai mieux mort que vivant" : un candidat des 12 coups de midi fait de terribles confidences

"Les 12 Coups de midi" - DR
"Les 12 Coups de midi" - DR

Dans le dernier numéro de "France Dimanche", paru ce vendredi 30 décembre 2022, un ancien candidat phare des "12 coups de midi" s'est confié sans filtre sur sa vie passée et les tréfonds méconnus de sa personnalité.

En 2019, les téléspectateurs des 12 coups de midi découvraient Paul El Kharrat, jeune homme surdoué atteint d'autisme. Rapidement, le garçon se fait une place dans le coeur des adeptes de l'émission et devient l'incontestable maître de midi pendant de longs mois. Depuis, le célèbre candidat est retourné à sa vie d'avant. Pourtant, il garde un pied dans la lumière et a déjà publié trois ouvrages dont le dernier, sorti en octobre 2022, raconte sa vie d'autiste Asperger.

Interrogé par France Dimanche, le jeune homme de 23 ans a fait quelques confidences particulièrement émouvantes sur son quotidien en compagnie de l'autisme. Très intelligent mais aussi hypersensible, Paul El Kharrat a parfois du mal à s'imaginer vivre longtemps... "Je vois, considère et retiens beaucoup trop de choses qui ne devraient pas l'être et qui me font énormément de mal. Des considérations existentielles que je me fais à chaque fois qu'est porté à ma connaissance quelque chose de négatif, qui ne me plaît pas ou qui m'empêche d'avancer et d'être heureux", a-t-il d'abord expliqué dans les colonnes du magazine.

Une vision différente du monde

Torturé par ces pensées et questionnements existentiels, l'ancien maître de midi s'épuise. "Celles-ci m'agressent tellement dans mon être, mon cerveau et mon coeur, que je peux parfois en arriver à me dire que je serais mieux mort que vivant...", lâche-t-il ensuite.

Malgré tout, Paul El Kharrat ne...

Lire la suite


À lire aussi

Jessica Thivenin accusée de mettre son fils Maylone en danger : elle réplique cash
"Love you so much" : Adriana Karembeu célibataire, elle passe un doux moment loin de tout
Cécile Bois et les "altercations violentes" avec ses anciens beaux-enfants : l'actrice s'explique