Quelle sera la plus belle gare de France ? La "battle du rail" se joue aussi en danse hip-hop

Depuis quelques semaines, la SNCF a lancé sur Facebook un concours pour distinguer les plus belles gares de France. Sur les 32 bâtiments en compétition au départ, il n'en reste aujourd'hui plus que quatre. Les deux demi-finales opposent Metz à Valenciennes et Limoges à Saint-Brieuc. Dans cette dernière, un duel amical de danseurs hip-hop était organisé ce lundi 11 janvier par l'association briochine UnVsti, pour accompagner l'ouverture des votes sur les réseaux sociaux.La battle du rail Durant dix minutes, les danseurs de Limoges et de Saint-Brieuc ont fait preuve de leur plus grand talent dans le hall de la gare des Côtes-d'Armor. Tous les codes du breakdance ont fait vivre cette "battle du rail" appréciable en ces temps où la culture est en suspens. "La gare a beaucoup de charme même si elle est un peu plus petite que celle de Limoges. C'est la première fois qu'il y a une vraie battle d'organisée dans une gare. Il y a de la tension dans ce concours, mais on a l'habitude de danser et on va donner le meilleur de nous-même", assure Arthur Le Roch, danseur du team Immigrandz de Limoges. Du côté des Bretons qui dansaient à domicile, la motivation était aussi de porter leur région et de faire connaître la culture hip-hop : "Il y a une vraie dynamique et de la fierté à représenter notre territoire", souligne Mohammed Ibnyassin de l'association UnVsti (Saint-Brieuc).Deux gares qui figurent la puissance ferroviaire Pour la SNCF, l'idée de ce concours est de mettre en avant son patrimoine auprès des voyageurs pressés qui ne s'arrêtent pas forcément sur l'architecture d'une gare. Edifiée en 1931, la gare costarmoricaine présente un savant mélange d’Art déco et d’Art nouveau, avec un style régionaliste. "L'atout indéniable de la gare de Saint-Brieuc dans ce concours, c'est son architecture Art Déco qui a été mise en valeur avec sa rénovation finalisée en 2017", nous détaille Mylène Moreau, du réseau SNCF Gares et Connexions.Construite en 1929, la gare de Limoges-Bénedictins exprime comme sa rivale bretonne la puissance des compagnies ferroviaires d'alors. Elle est aussi souvent qualifiée d'Art déco. Mais hormis ses vitraux et ses anciennes boiseries, le bâtiment est en fait éclectique et emprunte des qualités architecturales à l'Art nouveau et au néo-classicisme. Son campanile haut de 67 mètres s'érige comme un point de repère pour les Limougeauds. "C'est un signal que l'on voit au loin, qui est aussi remarquable que le clocher de la cathédrale de Limoges et qui crée une composition très élégante en forme de pyramide avec l'ensemble du volume de la gare", explique Nicolas Vedelago, conservateur régional adjoint des Monuments Historiques. Chauvins et fiers de leur gare, les Limougeauds sont très mobilisés pour remporter le concours citant les propos du réalisateur Jean-Pierre Jeunet qui disait que celle de "Limoges était la plus belle gare du monde". Qui de Limoges, Saint-Brieuc, Metz ou Valenciennes remportera le trophée ? La finale aura lieu du 18 au 20 janvier 2021. Les internautes peuvent voter pour leur favorite sur la page Facebook de Gares & Connexions.