A sept mois de la présidentielle, Macron occupe le terrain

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Jean Castex le 8 mai 2021 à Paris - CHRISTIAN HARTMANN © 2019 AFP
Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Jean Castex le 8 mai 2021 à Paris - CHRISTIAN HARTMANN © 2019 AFP

On ne voit qu'Emmanuel Macron depuis quelques jours. Mardi à Roubaix pour clôturer le Beauvau de la sécurité, à Nice quelques heures plus tard pour les Assises de la mer. Le lendemain, le chef de l'Etat était dans l'Eure-et-Loir pour parler patrimoine.

Un président suractif

Jeudi, rebelotte. Le président est à la Maison de la mutualité pour annoncer la possibilité pour les travailleurs indépendants de toucher l'assurance-chômage. Un petit détour par l'Arc de Triomphe empaqueté par l'équipe de Christo et pour finir un dîner avec Angela Merkel.

A côté Jean Castex fait pâle figure. Relativement absent de l'actualité ces derniers jours, il annoncera ce jeudi soir un chèque de 100 euros pour aider les ménages les plus modestes à faire face à la hausse de leur facture énergétique.

Si Emmanuel Macron devrait se déclarer le plus tard possible, les signaux montrant qu'il sera candidat n'ont cessé de se multiplier. A commencer par le séminaire gouvernemental de rentrée la semaine dernière lors duquel il a exhorté les ministres à "être au travail jusqu'à la dernière minute."

"Nous sommes dans une période sensible et très politique. Ce n’est pas parce que les sondages sont bons que c’est gagné", a insisté le chef de l'Etat.

Son déplacement à Roubaix sur les terres de Xavier Bertrand, que la macronie considère comme l'adversaire le plus dangereux, lui a également permis de se mettre en scène. Après les annonces d'Emmanuel Macron sur la police, les deux hommes ont eu un échange tendu.

"On aura un débat, un vrai débat. Il va venir", a ainsi prévenu sur un ton glacial le patron de la Région Hauts-de-France qui présentait lui-même le lendemain ses propositions sur la sécurité.

Travailler à sa stature internationale

Côté parti, on s'active. Une grande campagne d'affiche lancée par les Jeunes avec Macron, un tract de 6 pages distribuée sur les marchés..."Le but est de montrer qu'on est là sur le terrain pour faire le service après-vente des mesures du quinquennat", explique-t-on du côté de La République en marche.

Enfin, Emmanuel Macron profite de quelques belles images pour développer sa stature internationale. Un dernier dîner avec Angela Merkel ce jeudi soir à l'Élysée, un déplacement à Athènes ce vendredi à l'occasion du sommet Union européenne-Méditerranée avant de prendre la présidence française de l'UE en janvier 2022.

Autant d'éléments qui montrent que le Président est bien en campagne pour sa réélection.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles