Sept minutes sous haute tension : comment le rover Perseverance va se poser sur Mars

franceinfo
·1 min de lecture

Quand la Nasa recevra le message que Perseverance est entrée dans l’atmosphère martienne, jeudi 18 février, le destin du rover sera déjà scellé. En effet, le signal radio émis par Perseverance met exactement 11 minutes et 22 secondes à parcourir à la vitesse de la lumière les 205 millions de kilomètres qui séparent la Terre de Mars. L’arrivée du robot mobile a donc été totalement automatisée par les ingénieurs de la Nasa. Une arrivée à suivre sur franceinfo.fr, le site de la Nasa ou, en français, sur le site du Cnes.

Sept minutes avant l'amarssissage

Depuis son lancement le 30 juillet 2020, Perseverance a parcouru 471 millions de kilomètres, à une vitesse de croisière d’environ 85 000 km/h. Au moment où il entre dans l’atmosphère martienne, il ne lui reste plus qu’une cinquantaine de kilomètres de descente pour rejoindre son terrain d’exploration.

Mais ces sept minutes de vol sont les plus périlleuses de son long voyage. A cet instant, la vitesse de la capsule transportant Perseverance est encore d’environ 20 000 km/h. Plus la capsule s’enfonce dans l’atmosphère martienne, plus la température de sa carlingue monte, à plus de 1 300°C. Protégé par son bouclier thermique, cette friction avec l’atmosphère de la planère rouge ralentit énormément la capsule.

Quatre minutes avant l'amarssissage

La vitesse de la capsule a été réduite à 1 200 km/h, soit à peu près la vitesse du son. C’est à ce moment que la capsule va déclencher son parachute supersonique à partir de la coque (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi