"Une tombe avec cuisine et clim" : Sept à Huit choque la Toile avec un reportage sur les habitants d’un cimetière à Manille

·2 min de lecture
C’est un reportage qui ne peut laisser personne indifférent. Ce dimanche 28 juin, les caméras de Sept à Huit sur TF1 se sont envolées pour les Philippines. A Manille, des habitants n’ont d’autre choix que de vivre entre les tombes d’un cimetière. Glaçant.

C’est un reportage qui ne peut laisser personne indifférent. Ce dimanche 28 juin, les caméras de Sept à Huit sur TF1 se sont envolées pour les Philippines. A Manille, des habitants n’ont d’autre choix que de vivre entre les tombes d’un cimetière. Glaçant.

L’émission est coutumière du fait. Ce dimanche 28 juin, Sept à Huit a une fois de plus beaucoup fait réagir sur la Toile. Cette fois, les téléspectateurs de TF1 ont découvert avec effroi les conditions de vie des habitants du plus grand cimetière de Manille. Oui : vous avez, hélas, bien lu.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une vie de quartier au milieu des tombes

Dans la capitale des Philippines, face à l’extrême misère sociale, des milliers de familles n’ont d’autre choix que d’emménager dans des tombes. Dans cet immense cimetière, au fil du temps, une véritable vie de quartier s’est créée, avec l’aménagement de commerces, un terrain de basket, mais aussi des salles de classe. De quoi déstabiliser les téléspectateurs.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un reportage saisissant

Chaque jour, et comme l’ont filmé les caméras de Sept à Huit, les rires des enfants se perdent dans les allées du cimetière, où les commerçants tentent tant bien que mal de vivre. Beaucoup ont aménagé l’endroit comme ils pouvaient, en rafistolant ici et là les quelques décombres qui s’y trouvent.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Mais sur Twitter, le reportage n’a pas uniquement choqué les internautes. Il a également eu l’effet d’un véritable électrochoc pour certains…

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.