Publicité

« Sentinelle » : Raphaël Quenard, la nouvelle « étoile montante » du cinéma français

Jonathan Cohen et Raphaël Quenard dans Sentinelle sur Prime Video.  - Credit:
Jonathan Cohen et Raphaël Quenard dans Sentinelle sur Prime Video. - Credit:

Un beau mec au regard ahuri, une taille athlétique et un phrasé qui étonne tout de suite. Une intonation singulière, qui relève d'un phénomène physiologique plutôt que d'un accent, comme il l'a rappelé début septembre sur le plateau de l'émission Quotidien. Raphaël Quenard tient le rôle principal de Yannick, le dernier film de l'irrévérencieux Quentin Dupieux (Fumer fait tousser, Au poste, Le Daim), aux côtés de Blanche Gardin. Il y incarne un spectateur qui interrompt soudain une pièce de boulevard sous prétexte qu'il la trouve mauvaise, décidant alors de reprendre les choses en main… Un pitch singulier qui a déjà convaincu 400 000 personnes de se rendre dans les salles obscures. Ce drôle d'oiseau est également à l'affiche de la comédie potache Sentinelle, avec Jonathan Cohen (numéro 1 en France sur Prime Video, disponible sur la plateforme depuis le 8 septembre).

L'acteur de 32 ans a le vent en poupe en cette année 2023. Si son registre habituel est celui de l'humour, on l'a également vu dans des longs métrages plus graves, comme le poignant Je verrai toujours vos visages, le film de Jeanne Herry sorti fin mars, traitant de la justice restaurative. De l'absurde, du potache, du drame, autant de genres différents pour un acteur qui brise les plafonds de verre sur la planète du 7e art.

Un parcours éclectique

Chimiste, assistant parlementaire…, le nouveau visage du cinéma français a vécu bien des aventures avant d'apparaître sur nos écrans. « Tous les chemins m [...] Lire la suite