"On a le sentiment qu'il y a une volonté de Paris de ne pas laisser cette affaire dans l'état où elle est", explique le fils de Sophie Pétronin

franceinfo
Sébastien Chadaud-Pétronin attend que l'État agisse vraiment pour libérer Sophie Pétronin, retenue en otage au Mali depuis décembre 2016.

"Je pense à Sophie Pétronin aux mains de ses ravisseurs. Nous ne l'oublions pas", a affirmé mardi 14 mai Emmanuel Macron lors de l'hommage aux deux militaires tués au Burkina Faso lors de la libération de quatre otages, dont deux français. Le chef de l'Etat a assuré que "jamais notre nation n'abandonne ses enfants".

"On a le sentiment qu'il y a une volonté de Paris de ne pas laisser cette affaire dans l'état où elle est", a réagi sur franceinfo Sébastien Chadaud-Pétronin, le fils de Sophie Pétronin, retenue en otage au Mali depuis décembre 2016. Mais "la volonté ne suffit pas". Les mots du président de la République ont fait "plaisir à toute la famille", souligne le fils de Sophie Pétronin. Mais "maintenant il faut agir. On doit envisager quelque chose". Sébastien Chadaud-Pétronin compte se rendre au Mali pour apporter son "soutien psychologique" à sa mère. Mais il espère "être aidé" dans son déplacement par le gouvernement.

franceinfo : Quelle a été votre réaction en entendant le chef de l'Etat ?

Sébastien Chadaud-Pétronin : Cela nous fait plaisir. Cela a fait plaisir à toute la famille. J'ai l'impression que c'est sincère. On a senti de la chaleur dans ses mots. Cela nous a touchés. On a vécu une actualité difficile. Il y (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi