"On se sent quasiment endeuillé" : François Morel rend hommage à "Plus belle la vie" sur France Inter

Le déchirement de la fin d'une série. Ce vendredi, dans la matinale de France Inter, François Morel a dédié son billet à l'arrêt du feuilleton emblématique de France 3, "Plus belle la vie". Il y a quelques semaines, la direction de France Télévisions a officialisé la fin de la série. Son ultime épisode est prévu pour le 18 novembre prochain. Pour les adieux, France 3 et Newen ont prévu un ultime rendez-vous en première partie de soirée.

"Soudainement, tout s'arrête, tout se fige, tout se brise"

"Quand une série se termine, ça fait drôle. Ca fait mal. Ca fait chier. On a passé des semaines, des mois, parfois des années avec tout un tas de personnages. Soudainement, tout s'arrête. Tout se fige. Tout se brise. On se sent comme trahi, abandonné, perdu, endeuillé quasiment", a-t-il débuté. Et de rappeler : "En mai dernier, la direction de France Télévisions a annoncé l'arrêt définitif de la série 'Plus belle la vie' le 18 novembre prochain. Je propose que le 18 novembre 2022, ce sera un vendredi, soit déclaré jour chômé et payé double pour les salariés à compter de 3 mois d'ancienneté".

François Morel a salué le travail des équipes de "Plus belle la vie", série qui "rythmait le quotidien de millions de téléspectateurs depuis 18 ans". "Une personne née en 2004 ne peut même pas envisager que les soirées sur France 3 puissent commencer ailleurs que dans le quartier imaginaire du Mistral à Marseille. Les téléspectateurs...

Lire la suite


À lire aussi

Attentat de Conflans : "Plus belle la vie" rend un hommage appuyé à Samuel Paty
"Plus belle la vie" rend hommage aux victimes de l'effondrement d'immeubles à Marseille
Mort de Charles Aznavour : "Plus belle la vie" rend hommage au chanteur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles