"Je me sens piégé" : confinés dans l'épicentre de l'épidémie, les habitants de Wuhan inquiets face au coronavirus

franceinfo

Une ville entière mise sous cloche. Depuis jeudi 23 janvier à 10 heures (heure locale), plus aucun train ni avion ne peut entrer ou quitter Wuhan, métropole de 11 millions d'habitants. La huitième ville de Chine a été placée par les autorités locales en quarantaine afin "d'enrayer efficacement la propagation du virus" responsable de pneumonies sévères. Une mesure radicale étendue dans les 24 heures à une dizaine de villes avoisinantes. Lundi, le président Xi Jinping avait appelé à enrayer "résolument" l'épidémie de coronavirus qui sévit depuis fin décembre 2019.

Le virus mis en cause, inconnu des scientifiques, serait apparu sur un marché de Wuhan et aurait ensuite proliféré dans la ville, mais aussi dans d'autres régions chinoises et d'autres pays. Le bilan au 24 janvier est de 830 cas et 26 morts. L'inquiétude monte et Wuhan, épicentre de l'épidémie, s'est muée en ville morte.


Une prise de conscience tardive

Sur place, la psychose générale contraste avec la quiétude des précédentes semaines. Début (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi