"Je sens mon coeur s'affaiblir" : Une candidate de Pékin Express fait des révélations alarmantes sur sa santé

C'est en 2019 que Lydia a été révélée au grand public dans Pékin Express. Avec son ancien mari Mounir, elle avait vécu cette incroyable aventure et s'était hissée jusqu'en finale (mais ils avaient perdu face à Laëtitia et Aurélie). Depuis, nombreux sont les internautes à continuer à la suivre sur les réseaux sociaux. Ils ont ainsi appris son divorce avec Mounir ou ont suivi son histoire d'amour, qui s'est terminée depuis, avec Malaga. Mais ce n'est pas d'amour qu'elle a parlé hier soir.

C'est son état de santé qui était au coeur du sujet. L'anciennes candidate de M6 n'est apparemment pas au meilleur de sa forme en ce moment. Mercredi 22 juin 2022, la jeune femme a même fait des déclarations préoccupantes en story Instagram. "Je suis littéralement exténuée. J'ai vraiment l'impression que mon corps est en train de me lâcher et que tout est en train de me lâcher. Ces dernières semaines, j'ai eu mes crises à l'estomac. Pour ceux qui ne le savent pas, j'ai mal au colon, à l'estomac. Quand tu vas aux toilettes il y a des glaires et du sang, ça fait très très mal. Plus jeune, j'ai eu des ulcères et des problèmes de colon. J'ai aussi fait des crises de tachycardie et là je sens mon coeur s'affaiblir de plus en plus", a tout d'abord confié Lydia. Elle a ensuite expliqué qu'elle était au lit depuis 20h et qu'elle était "super essoufflée".

"J'ai des palpitations,...

Lire la suite


À lire aussi

Les Marseillais : Une candidate face à une perte de poids soudaine, alarmantes confidences sur sa santé
Familles nombreuses : Une candidate enceinte inquiète pour son bébé après un examen de santé
Florent Pagny atteint d'un cancer et "un peu fatigué" : nouvelles révélations sur son état de santé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles