"Il s'en fout qu'on crève" : Emmanuel Macron taclé par Philippe de Villiers ! Chalençon valide

·1 min de lecture

Philippe de Villiers pousse un coup de gueule. Le fondateur du Puy-du-Fou était l'invité d'Apolline de Malherbe, le rendez-vous, diffusé sur BFMTV ce samedi 10 avril. À l'occasion de la parution de son dernier essai intitulé Le Jour d'après (éd. Albin Michel), il s'est insurgé contre les mesures gouvernementales mises en place pour enrayer l'épidémie de Covid-19. L'ancien président du Mouvement pour la France est notamment revenu sur la fermeture des librairies et sur la séparation des commerces dits "essentiels" de ceux considérés comme "non-essentiels". "Pour moi, c'est une faute majeure", a-t-il déploré, avant de s'en prendre au président de la République.

Face au baisser de rideaux des restaurants, des commerces et autres lieux culturels, Philippe de Villiers voit rouge. S'il avait été au pouvoir, il aurait agi autrement, malgré les nombreux appels des médecins à fermer les espaces propices aux clusters. C'est en tout cas ce qu'il a soutenu. "J'aurais dit ce que je vois tous les jours. Il y a de la contamination dans le métro, dans les grands espaces qui sont préservés. Dans les trains, par exemple. Mais on ne touche pas à la dame SNCF", a-t-il lancé. Et de poursuivre : "Le petit commerçant qui est en train de crever, on s'en fout. C'est très grave." Selon l'ex-député européen, le chef de l'État "s'en fout qu'on crève". Il a insisté : "Ils s'en foutent tous qu'on crève. Qui est-ce qui va crever ? Nous, les indépendants." Philippe de Villiers a ensuite reproché à Emmanuel Macron (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Quand le prince Philip défiait la douleur au mariage de Meghan Markle et Harry
"On n'a pas été écoutés" : Jean Castex mis devant le fait accompli
« Un nom associé au malheur » : Emmanuel Macron privé de la présidentielle 2022 ?
« Un bouffon amoureux du buzz » : Isabelle Balkany dézingue Pierre-Jean Chalençon
Dîners Clandestins : Pierre-Jean Chalençon sorti de garde à vue et des millions non déclarés