En s'emparant de la République, Mélenchon met la pression sur Hamon

Geoffroy Clavel
Jean-Luc Mélenchon lors de sa marche-meeting du 18 mars 2017 place de la République.

PRESIDENTIELLE 2017 - "Je savais que vous seriez là." Cinq ans après avoir repris la Bastille, Jean-Luc Mélenchon a réédité ce samedi 18 mars sa "démonstration de masse" en remplissant la place de la République pour réclamer une nouvelle constitution susceptible de mettre à bas "la monarchie présidentielle".

Pinacle de la campagne du candidat du Front de gauche en 2012, la parade du chef de file de la France insoumise de 2017 s'est déroulée sans accroc sous les chants révolutionnaires en ce jour anniversaire de la Commune de Paris. L'événement, préparé de longue date, comportait un double enjeu stratégique: réussir "le plus grand rassemblement populaire de l'élection" le jour du coup d'envoi de la présidentielle selon les mots d'un ses soutiens; et mettre la pression sur son rival direct, Benoît Hamon, qui organise ce dimanche son premier grand meeting parisien à Bercy.

"Tant de gens sont venus et parfois de si loin. Ô, comme nous avions besoin de sentir notre force", a lancé Jean-Luc Mélenchon à la foule, comme soulagé de ce succès après avoir vu sa progression dans les sondages coupée net par la primaire du PS.

En revendiquant 130.000 personnes sur la place de la République, l'eurodéputé a volontairement placé la barre haute pour son adversaire socialiste qu'il n'a toutefois jamais cité. Dédaignant les luttes partisanes et les étiquettes politiques, les partis (dont le PCF) étant relégués en queue de cortège, Jean-Luc Mélenchon a dressé un réquisitoire implacable, quasiment article par article, contre une Ve République accusée de tous les maux. "Ecrire une constitution c'est écrire le type de société dans lequel on veut vivre", a plaidé le candidat les cheveux fouettés par le vent, fréquemment interrompu par les cris "Résistance, résistance", mot d'ordre de la manifestation.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages