Semi-conducteurs: en Europe, les Taïwanais veulent miser sur la Lituanie

AFP - SAM YEH

Taïwan s'apprête à investir dix millions d'euros dans la production des puces électroniques en Lituanie. C'est l'Itri, l'Institut taïwanais de technologie et de recherche, en coopération avec un spécialiste local de la communication sans fil, qui devra développer la production de semi-conducteurs.

Alors que la pandémie a révélé la faiblesse de l'Europe dans la production des semi-conducteurs par rapport à l'Asie (80% de la production mondiale provient de là-bas), la petite Lituanie veut tirer son épingle du jeu en produisant les précieuses puces directement sur son sol.

Presque un an après l'ouverture du bureau de représentation de Taïwan dans ce pays balte, voici donc le premier plan de coopération. L'Institut taïwanais de technologie et de recherche a choisi Teltonika comme partenaire. Au départ simple producteur de systèmes de télécommunication, ce groupe lituanien est devenu l'un des spécialistes de la communication sans fil.

Outre l'ouverture de l'usine, le plan d'investissement de dix millions d'euros prévoit aussi une vingtaine de bourses afin que les ingénieurs lituaniens soient formés à Taïwan.

►Lire aussi : Semi-conducteurs : Washington déclare la guerre à Pékin


Lire la suite sur RFI