Une semaine après l'attentat d'Istanbul, la Turquie frappe la Syrie et l'Irak

L’armée turque a visé des zones contrôlées par les forces kurdes qu’elle juge responsables de l’attentat, même si ces dernières ont nié toute implication.