Une semaine après son lancement, le vaccinodrome du Stade de France tourne à plein régime

·2 min de lecture

En une semaine, le mégacentre de vaccination installé au Stade de France en Seine-Saint-Denis, le plus important du pays, a déjà accueilli plus de 10.000 personnes qui ont reçu au moins une première injection de vaccin contre le Covid-19. En fonction du nombre de doses disponibles, le stade pourrait tripler sa capacité d'accueil.

Plus de 10,5 millions de Français ont reçu leur première dose de vaccin contre le Covid-19. Certains d'entre eux ont toqué à la porte des vaccinodromes, ces mégacentres qui se développent peu à peu en France. Le plus grand est installé dans le Stade de France, à Saint-Denis. Depuis son ouverture en début de semaine, il a accueilli plus de 10.000 personnes.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 10 avril

Plusieurs centaines de mètres de files d'attente s'étirent devant la porte E du Stade de France, comme les jours de match. Sous les tribunes, les dizaines de tentes de vaccination tournent à plein régime. "Je suis satisfait de l'avoir fait, d’être débarrassé. Mais deux heures de queue, c'est assez long", avoue un patient. Une affluence qui montre que la demande est forte, se réjouit un jeune interne en médecine. "Je pense que c'est vraiment une bonne chose. Ça va faire avancer les choses, et peut-être enfin nous faire sortir de cette crise."

"Certains pleurent presque au téléphone parce qu'on ne peut pas leur donner de rendez-vous"

Un étage au-dessus, face à la pelouse, une cinquantaine d'étudiants embauchés par le département répondent au standard téléphonique. Ils reçoivent plusieurs milliers d'appels chaque jour, nous indique Brigitte, la responsable. "Les gens se précipitent. Certains pleurent presque au téléphone parce qu'on ne peut pas leur donner de rendez-vous. Ils veulent tous venir ici."

>> Retrouvez Europe matin week-end en ...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :