Semaine de 4 jours, ISF vert, revenu d’existence… les propositions chocs des candidats à la primaire écologiste

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La primaire des écologistes n’attire pas les foules. Seuls 12.500 électeurs de plus de 16 ans avaient déboursé les 2 euros nécessaires pour s‘inscrire sur la plateforme numérique dédiée au vote, à la date du mardi 17 août, selon Le Parisien Et pourtant, les cinq candidats en lice, Sandrine Rousseau, Delphine Batho, Eric Piolle, Yannick Jadot et Jean-Marc Governatori ne ménagent pas leurs efforts pour séduire les Français et marquer leurs différences. Leurs propositions, souvent radicales, parfois iconoclastes, seront au cœur des deux débats télévisés de la campagne, prévus les 8 et 22 septembre sur LCI. Revue de détail :

Souvent jugé plus centriste que ses concurrents de la primaire, le député européen Yannick Jadot emprunte pourtant l’une des propositions-phares de son programme à Benoît Hamon, qu’il avait soutenu en 2017. Il s’agit de la création d’un revenu citoyen, dès 18 ans, pour les personnes “en précarité”. Dans un premier temps, son montant sera fixé à 665 euros pour une personne seule. Ce dispositif doit remplacer le RSA et la prime d’activité, “par fusion et simplification des principaux minima sociaux et du RSA”, précise le site de campagne du candidat. Pour rappel, le revenu universel proposé par l’ex-candidat PS Benoît Hamon prévoyait le versement d’une somme pouvant s’élever jusqu’à 600 euros (750 euros dans sa version initiale), pour 19 millions de personnes de plus de 18 ans gagnant moins d’1,9 fois le salaire minimum.

Autre mesure choc de son programme : l’interdiction (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Chine lorgne l'Afghanistan après le retrait des Etats-Unis !
Afghanistan : les talibans se sont emparés d'une "bonne quantité" de matériel militaire américain
La chute des prix du pétrole se poursuit
Il accuse un bar de lui avoir servi trop d’alcool et devient millionnaire
Île-de-France : l'incroyable technique de voleurs spécialistes de "l'arnaque à la tâche"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles