Les sels d'aluminium induisent des anomalies chromosomiques

·2 min de lecture

L'aluminium est un des éléments les plus abondants sur Terre. La plupart du temps, il se retrouve sous une forme oxydée ou complexée avec d'autres éléments pour former ce que l'on appelle les sels d'aluminium. Le chlorure d'aluminium est un ingrédient très prisé de l'industrie cosmétique, utilisé dans les crèmes solaires ou les anti-transpirants par exemple. Ils sont aussi présents dans l'eau, dans notre alimentation et dans certains médicaments.

L'aluminium n'a aucun rôle biologique connu. Comme les cellules n'ont pas besoin de lui pour fonctionner, elles n'ont aucune raison de le laisser passer dans leur membrane. Mais, à force d'être en contact répété avec des sels d'aluminium, notamment par les cosmétiques, il finit tout de même par s'accumuler dans les cellules. Depuis longtemps, une exposition répétée à l'aluminium est suspectée de provoquer des cancers. Les anti-transpirants contenant de chlorure d'aluminium sont souvent pointés du doigt comme étant l'un des facteurs favorisant l'apparition des cancers du sein, sans pour autant le démontrer formellement. 

Les mécanismes qui conduisent à la « cancérisation » des cellules sont mal décrits. Des chercheurs de l'université d'Oxford et de la Fondation des Grangettes en Suisse ont observé que le chlorure d'aluminium internalisé dans les cellules, à des concentrations proches de celles présentes dans les tissus humains, provoquent des anomalies chromosomiques. 

L'Aluminium un métal d'exception

L'aluminium provoque des dommages sur l'ADN

Ils ont réalisé leurs expériences sur des cellules de hamster chinois, une lignée fréquemment utilisée pour des tests toxicologiques. En mettant les cellules en contact, pendant plusieurs heures, des quantités croissantes de chlorure d'aluminium, les scientifiques ont observé une augmentation de la fréquence des anomalies chromosomiques, comme les cassures double-brin dans l'ADN et des cellules, qui, à l'issue de la division cellulaire, portent un nombre anormal de chromosomes.

Le...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles