Selon une étude, passer 17 minutes au téléphone par jour pendant dix ans augmente le risque de tumeurs

·2 min de lecture
Les chercheurs affirment que le rayonnement des signaux mobiles "interfère avec les mécanismes cellulaires".

Les chercheurs affirment que le rayonnement des signaux mobiles peut entraîner la création de protéines de stress qui causent des dommages à l'ADN.

95% des Français sont équipés d'un téléphone mobile. Un accessoire devenu indispensable au quotidien et dont plus personne ne peut vraiment se passer. Pourtant, son utilisation n’est pas sans risque. Selon une étude, utiliser un téléphone portable pendant au moins 17 minutes par jour pendant dix ans augmenterait le risque de développer des tumeurs cancéreuses jusqu'à 60%.

Cette recherche impliquait une analyse statistique de 46 études différentes sur l'utilisation des téléphones portables et la santé dans le monde. Une étude menée par des experts de l'UC Berkeley. Ces derniers ont découvert que l'utilisation d'un téléphone mobile pendant 1 000 heures, soit environ 17 minutes par jour sur une période de dix ans, augmentait de 60 % le risque de développer des tumeurs cancéreuses.

Les chercheurs affirment que le rayonnement des signaux mobiles "interfère avec les mécanismes cellulaires" et peut entraîner la création de protéines de stress qui causent des dommages à l'ADN, des tumeurs et même la mort cellulaire dans les cas extrêmes. Pour parvenir à cette conclusion, les experts de Berkeley ont examiné des études antérieures menées aux États-Unis, en Suède, au Royaume-Uni, au Japon, en Corée du Sud et en Nouvelle-Zélande. En conclusion, l'auteur principale de l'étude, Joel Moskowitz, encourage les utilisateurs à diminuer le temps passé sur les téléphones portables et recommande d’utiliser une ligne fixe pour passer les appels.

VIDÉO - Pour bien dormir, laissez tomber vos écrans !

Des résultats controversés

En effet, pour limiter au maximum l’exposition aux rayonnements, le chercheur recommande également de garder son téléphone suffisamment loin de son corps et de ranger son téléphone dans son sac à main ou à dos. S’il est placé dans la poche, il est recommandé de le mettre en mode avion. De plus, ne dormez pas à proximité de votre téléphone portable et utilisez-le uniquement quand le signal est suffisamment fort.

Citée par le Daily Mail, Michelle Mitchell, directrice générale de Cancer Research UK, a souligné que les résultats de ces analyses étaient mitigés. "Par exemple, certaines études ont été réalisées sur des animaux, tandis que d'autres ont comparé des personnes qui avaient déjà un cancer et leur ont demandé de se souvenir de l'utilisation passée du téléphone portable plutôt que de suivre les personnes au fil du temps. La recherche est toujours en cours sur les effets à plus long terme, mais dans l'ensemble, les meilleures preuves scientifiques montrent que l'utilisation des téléphones portables n'augmente pas le risque de cancer". Pour le moment, la Food and Drug Administration (FDA) nie tout lien et assure qu’il n’existe "aucune preuve scientifique cohérente ou crédible de problèmes de santé causés par l'exposition à l'énergie radiofréquence émise par les téléphones portables".

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles