Selon Séoul, le lancement par la Corée du Nord d'un missile intercontinental "s'est soldé par un échec"

Selon Séoul, le lancement par la Corée du Nord d'un missile intercontinental "s'est soldé par un échec"

Pyongyang a tiré un missile balistique intercontinental (ICBM), mais le lancement semble avoir échoué, a indiqué l'armée sud-coréenne ce jeudi.

"Le lancement d'un ICBM par la Corée du Nord s'est vraisemblablement soldé par un échec", a déclaré l'armée de Séoul ce jeudi, quelques heures après l'annonce de trois tirs de missiles tirés par Pyongyang.

Le premier missile, tiré peu avant 8 heures (minuit à Paris), s'était dirigé vers la mer du Japon, à l'est de la péninsule. Des messages d'alerte ont été rapidement diffusés sur les ondes japonaises par les autorités, invitant la population à se mettre à l'abri.

L'alerte a été rapidement levée: le missile n'a finalement pas traversé l'archipel, "mais [a] disparu au-dessus de la mer du Japon", a indiqué le ministre japonais de la Défense, Yasukazu Hamada.

Deux autres missiles à "courte portée"

Ce missile, "à longue portée", a été qualifié de "missile balistique intercontinental" (ICBM) par Séoul, alors qu'il avait été initialement considéré comme "missile non identifié", explique l'agence de presse Yonhap.

Selon les autorités sud-coréennes, le missile a été tiré depuis la région de Sunan, au nord de Pyongyang. Il s'agit du premier lancement d'ICBM du Nord depuis fin mai, a confirmé l'armée de Séoul auprès de Yonhap.

Deux autres missiles "à courte portée" ont aussi été tirés par la Corée du Nord ce jeudi. Mercredi, la Pyongyang avait déjà tiré 23 missiles, dont l'un avait franchi la "Ligne de limite du Nord" (NLL) qui prolonge en mer la frontière terrestre intercoréenne, tout en restant dans les eaux internationales.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Les Etats-Unis et la Corée du Sud procèdent à de fausses attaques