Selon Séoul, la Corée du Nord a procédé un tir de barrage dans une zone maritime "tampon"

Selon Séoul, la Corée du Nord a procédé un tir de barrage dans une zone maritime "tampon"

Pyongyang a déclaré que la décision de prolonger les exercices aériens était "un choix très dangereux et mauvais" et a tiré trois missiles balistiques à courte portée jeudi en fin de journée.

La Corée du Nord a procédé à un tir de barrage, dans la nuit de jeudi à vendredi, sur une zone maritime "tampon", a déclaré l'armée de Séoul, dans le cadre d'une recrudescence de tirs de Pyongyang, dont un missile balistique intercontinental qui a échoué en plein vol.

Séoul et Washington ont prolongé jusqu'à samedi leurs exercices aériens conjoints, les plus importants jamais réalisés, qui impliquent des centaines d'avions de guerre de part et d'autre.

Ce tir de barrage est "une claire violation" de l'accord inter-coréen de 2018 qui a établi des zones tampon afin de réduire les tensions entre les deux parties, a déclaré l'état-major sud-coréen.

"Tempête vigilante"

Cette démonstration de force par Pyongyang intervient au moment où la Corée du Sud et les Etats-Unis mènent les plus importants exercices aériens de leur histoire dans la région.

L'exercice baptisé "Tempête vigilante" constitue "une manoeuvre militaire agressive et provocatrice visant la République populaire et démocratique de Corée", a dénoncé mercredi le régime nord-coréen, qui a menacé Séoul et Washington de "payer le plus horrible prix de l'histoire".

Les responsables et les analystes avertissent depuis des mois que la Corée du Nord s'apprête à réaliser un essai nucléaire, qui serait son septième.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Corée du Nord : Nouvelle série de tirs de missiles sur le Japon