Selon le Pentagone, le chef de Daesh en Afghanistan a probablement été abattu

Selon Jeff Davis, porte-parole du Pentagone, Abdul Hasib, responsable de Daesh en Afghanistan, a probablement été tué lors d'une opération conjointe des armées américaine et afghane ce mercredi soir dans l'est du pays. 

Le chef de Daesh en Afghanistan a probablement été tué cette semaine lors d'une opération dans l'est du pays, au cours de laquelle deux militaires américains ont perdu la vie dans des circonstances faisant l'objet d'une enquête, a annoncé ce vendredi le Pentagone. Selon Jeff Davis, porte-parole du ministère de la Défense, une cinquantaine de militaires américains et une quarantaine de commandos afghans ont été héliportés mercredi soir près d'un quartier général de l'EI dans la province de Nangarhar (est), et utilisé par Abdul Hasib, considéré par le Pentagone comme le chef de Daesh en Afghanistan.

Des responsables du Pentagone pensent qu'Hasib a été tué dans cette opération mais ne disposent pas de confirmation pour l'heure, a relevé Jeff Davis. "S'il est confirmé, le décès de l'émir (Hasib) et de ses acolytes affectera de manière importante les opérations de (l'Etat islamique) en Afghanistan et nous aidera à atteindre notre objectif de le détruire en 2017", a indiqué le commandement américain en Afghanistan, dans un communiqué. Selon cette source, "plusieurs hauts responsables" de l'Etat islamique et de Khorassan, sa branche locale, et "jusqu'à 35 combattants" ont été tués.

Une enquête a été ouverte autour la mort de deux soldats américains

Mais lors de cette offensive, les sergents Joshua Rodgers et Cameron Thomas, membres des forces spéciales des Rangers de l'armée...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages