Selon Le Pen, CNews participe à "recréer les conditions du débat"

Source AFP
·1 min de lecture
« La digue de la fake news ne tiendra pas, les gens ne sont pas dupes », a notamment déclaré Marine Le Pen.

La présidente du Rassemblement national assure que « les gens ne sont pas dupes » et salue le travail « parfois rude » de la chaîne d'information.

La chaîne d'information en continu a récemment écopé d'une amende de 200 000 euros pour « incitation à la haine » et à la « violence », après des propos de son polémiste Éric Zemmour sur les migrants mineurs isolés. Selon Marine Le Pen, CNews participe à « recréer les conditions du débat » politique avant la présidentielle de 2022. « Je suis assez contente de voir une télévision comme CNews y procéder, y compris de façon parfois rude », a déclaré la candidate à l'Élysée dans un entretien au numéro d'avril du mensuel L'Incorrect, proche de sa nièce Marion Maréchal. « La digue de la fake news ne tiendra pas, les gens ne sont pas dupes », a-t-elle ajouté.

« Malgré la désinformation à laquelle il [le peuple français] est soumis depuis des décennies, il arrive à avoir cette lucidité, ce bon sens, cette raison de s'apercevoir que la moitié de ce qu'on lui raconte relève de l'idéologie », souligne la présidente du Rassemblement national, pour qui les Français ont subi un « lavage de cerveau pendant des décennies ». Sur l'immigration, Marine Le Pen promet qu'elle ne « retirera pas la nationalité française à ceux qui l'ont obtenue sur la base de lois qu'[elle] conteste », mais qu'elle fera « en sorte que ceux qui sont venus travailler en France et qui n'ont pas de travail rentrent chez eux ». Concernant l'islam, elle fait la distinction avec l'islamisme, qu'il faut « éradiquer pour que les musulmans retrouvent la liberté de vivre leur religion ». « Si nous avions pe [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :