Selon le patron de la CIA, la Russie n’aurait pas l’intention d’utiliser l’arme nucléaire

William Burns explique toutefois que Vladimir Poutine est déterminé à poursuivre l’invasion.

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

C’est une prise de parole assez rare. Le patron de la CIA s’est exprimé lors d’une conférence de presse à Washington pour répondre aux questions sur le conflit en Ukraine. William Burns connaît très bien la Russie pour y avoir été ambassadeur des États-Unis durant trois ans. Il s’amuse d’ailleurs souvent à dire qu’il doit une bonne partie de ses cheveux blancs à Vladimir Poutine.

Selon lui donc, le président russe n’a nullement l’intention de mettre fin à l'invasion militaire lancée, il y a plus de deux mois, contre l’Ukraine. « Il est dans un état d’esprit tel qu’il ne pense pas pouvoir se permettre de perdre », a déclaré le patron de la CIA.

Il affirme également que d’après les informations récoltées par l’agence de renseignement américaine, il n’y a « pas de preuve concrète » montrant que la Russie envisage l’utilisation d’armes nucléaires tactiques. Mais, ajoute-t-il, « étant donné les déclarations va-t-en-guerre que (...) nous avons entendues de la part des dirigeants russes, nous ne pouvons pas prendre ces possibilités à la légère », précisant que son agence restait « très concentrée » sur cette question. La Russie avait placé en état d'alerte ses forces de dissuasion, y compris les armes nucléaires, peu après le début de l'invasion de l'Ukraine le 24 février. Vladimir Poutine a aussi formulé des menaces à peine voilées, laissant entendre qu'il était prêt à déployer ces armes nucléaires tactiques. Le maître du Kremlin a promis une réponse « rapide et foudroyante » en cas d'intervention extérieure dans le conflit.

William Burns est également revenu sur les récentes informations selon lesquelles les Américains auraient aidé les Ukrainiens à cibler et éliminer des généraux russes sur le terrain. « C’est irresponsable et dangereux quand les gens parlent trop quand il s’agit de renseignement », a réagi le directeur de la CIA ajoutant que l’Ukraine dispose de ses propres moyens de renseignement qu’il ne faut « pas sous-estimer ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles