Selon le «New York Times», Israël a commandité le meurtre d'un colonel iranien

D'après le grand quotidien américain, les services secrets israéliens auraient reconnu auprès des États-Unis avoir commandité l'élimination du colonel Sayyad Khodaï. Une révélation qui met Israël dans l'embarras et fait redoubler la colère des Iraniens.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Israël ne reconnaît toujours pas publiquement sa responsabilité dans l'élimination du colonel des Gardiens de la Révolution, Sayyad Khodaï. Mais des sources sécuritaires citées par les médias ne cachent pas leur surprise des fuites qui ont permis la publication de l’information dans le New York Times.

Demander des explications à Washington

Israël aurait l’intention de demander des explications à Washington à ce sujet. Cette fuite, indique-t-on ici, expose Israël comme seul responsable de cette attaque ciblée et exonère les États-Unis qui, en janvier 2020, avaient éliminé le général Qasem Soleimani, le commandant de la Force Al-Qods des Gardiens de la Révolution.

En Israël, on craint que la fuite ne renforce le désir de vengeance de l’Iran. Le colonel Sayyad Khodaï a été tué dimanche dernier à Téhéran par deux motards qui ont pris la fuite. Mardi, des milliers d'Iraniens ont rendu un dernier hommage au colonel, qualifié de « martyr », aux cris de « mort à l'Amérique » et « mort à Israël ».

Le Mossad change de mode opératoire ?


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles