Selon l’UFC-Que Choisir, 75% des encres de tatouages seraient nocives pour la santé

L’association de défense des consommateurs, l’UFC-Que Choisir, alerte dans une étude sur la dangerosité des encres utilisées pour les tatouages en France : 75% d’entre elles présenteraient un risque sanitaire élevé. Des tests ont été menés sur une vingtaine d’encres, et les résultats sont alarmants. Des colorants interdits et des substances cancérigènes ont été repérés dans ces produits prévus pour être injectés dans l’organisme. La DGCCRF et l’ANSM saisies Parmi eux, 15 sont élaborés aux États-Unis, deux en Chine et trois dans l’Union européenne. Seules cinq encres répondent aux différentes réglementations existant en France et en Europe. Face à ce risque, l’UFC-Que Choisir a saisi la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), ainsi que l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).