Selon l’OMS, la deuxième injection du vaccin Pfizer peut être retardée dans certains cas

·1 min de lecture

La deuxième injection du vaccin contre le Covid-19 développé par les laboratoires Pfizer et BioNTech peut être retardée de quelques semaines dans des "circonstances exceptionnelles", ont estimé mardi les experts de l'OMS.

 

A LIRE AUSSI >> Covid : la vaccination élargie à tous les Français de plus de 75 ans avant la fin du mois

Le Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) sur la vaccination "recommande l'administration de deux doses de ce vaccin dans un délai de 21 à 28 jours", a déclaré lors d'une conférence de presse son président, Alejandro Cravioto, tout en indiquant qu'il était possible de retarder l'administration de la deuxième injection de quelques semaines "dans des circonstances exceptionnelles de contextes épidémiologiques et de contraintes d'approvisionnement".

>> Plus d'infos à suivre


Retrouvez cet article sur Europe1