Selon la Fédération nationale de la mutualité française, la hausse du prix des mutuelles ne fait que refléter une hausse des dépenses de santé

franceinfo

Albert Lautman, directeur général de la Fédération nationale de la mutualité française, s'est dit, sur franceinfo mercredi 12 février, "pas du tout en ligne" avec les résultats de l'enquête publiée par l'UFC-Que Choisir sur les complémentaires santé. L'association dénonce une "flambée des prix" des cotisations de santé : en moyenne 5% par contrat.

Que pensez-vous des conclusions de l'UFC-Que Choisir ?

Je ne suis pas du tout en ligne avec les résultats de cette étude et sa méthodologie. Nous, on a fait une étude exhaustive sur une trentaine de mutuelles et on arrive à une augmentation de l'ordre de 2,8% du montant des cotisations cette année, donc on est quand même très en-dessous des chiffres qui sont annoncés.

Votre étude n'est-elle pas moins complète que celle de l'UFC-Que Choisir ? Dans la mesure où l'association a contrôlé 86 organismes et vous seulement 30...

Oui, mais sur 500 personnes. Moi, je vous parle de 13 millions de personnes protégées. Donc, un panel beaucoup plus représentatif de la réalité des Français. Mathieu Escot [directeur d'études à l'UFC-Que Choisir, invité de franceinfo] l'a très bien dit : la santé coûte plus cher parce que le vieillissement de la population, le développement des pathologies chroniques font que les dépenses augmentent et ça se répercute globalement sur le coût des complémentaires santé.

L'UFC-Que Choisir est pour l'accélération du calendrier de la réforme qui vise à favoriser la concurrence (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi