Selon Emmanuel Macron, "nous sommes dans une société de plus en plus violente"

·2 min de lecture
Emmanuel Macron le 3 juin 2021 dans le Lot - BFMTV
Emmanuel Macron le 3 juin 2021 dans le Lot - BFMTV

"Je pense que nous sommes dans une société de plus en plus violente", a déclaré le président de la République Emmanuel Macron ce jeudi, au cours de son déplacement dans le Lot.

"Nous vivons dans un contexte qui a accru les tensions, l'inquiétude, l'angoisse, on sait que la solitude a créé chez certains de nos compatriotes, qui avaient déjà des faibleses de ce côté là, des moments de décompensation", a-t-il déclaré, expliquant être en contact avec des experts de la sécurité et de la santé mentale sur ces sujets.

Il a par exemple expliqué que les gendarmes et policiers avaient fait remonter le fait que "les violences familiales ont augmenté lors des deux confinements, donc oui c'est une certitude". Selon des chiffres du ministère de l'Intérieur, le nombre de rixes entre bandes avait également augmenté en 2020 de 24% par rapport à 2019.

À cause des réseaux sociaux, "nos sociétés deviennent plus violentes"

Pour le président de la République, cette violence "n'est pas séparable des changements un peu anthropologiques que nous vivons", déclare-t-il, faisant référence aux réseaux sociaux. "On vit dans un monde qui n'est pas simplement cette rue où je vois vos visages, où on se parle, où on se respecte. La seconde d'après on va rentrer sur nos réseaux sociaux, où quelqu'un avec un pseudonyme va me dire les pires horreurs, un autre lui répondra..."

Emmanuel Macron explique être "un grand défenseur du numérique, des réseaux, quand c'est un vecteur de diffusion de la connaissance, du savoir, quand ça facilite la communication qui rend nos vies plus heureuses", mais il "faut être vigilant parce que nos sociétés deviennent plus violentes à cause de ces usages, et en particulier chez les plus jeunes (...) Je pense que cette violence endémique elle est là, et il y a une dégradation très nette".

Pour palier cela, il assure donner "plus de moyens" aux forces de l'ordre et à la Justice, mais évoque également une "stratégie en terme de santé mentale" qui sera lancée "dans les prochaines semaines". Il y a de plus selon lui "un énorme travail en terme d'éducation" à réaliser ainsi qu'un "immense travail sur les réseaux et la régulation des réseaux".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles