Selon un anthropologue, notre ancêtre «hobbit» pourrait avoir survécu sur l’île de Flores

AP/SIPA

S’appuyant sur des légendes locales, l’anthropologue Gregory Forth estime dans son nouveau livre que l’homme de Florès pourrait continuer à arpenter la forêt indonésienne.

Il est rare qu’un scientifique présentant toutes les garanties de sérieux universitaire émette une hypothèse aussi osée que celle avancée par l’anthropologue Gregory Forth. Cet ancien professeur à l’Université d’Alberta a consacré une grande partie de sa vie professionnelle à étudier les peuplades de l’est et du sud de l’Indonésie, en particulier l’île de Flores. Or, c’est sur ce territoire de 360 kilomètres de long, couvert de forêts et de volcans, qu’une découverte extraordinaire a été faite en 2003 par équipe d'archéologues dirigée par Mike Morwood : l’exhumation dans la grotte Liang Bua, sur la côte occidentale de Florès, des restes vieux de 50 000 ans d’un minuscule hominidé, version miniature de l’homo erectus, ne dépassant pas un mètre. Baptisé Homme de Florès (Homo floresiensis) , il s’est vu affubler du sobriquet de Hobbit, tant sa stature rappelle celle du peuple du «Seigneur des Anneaux».

Difficile d’imaginer qu’un tel être ait pu traverser les millénaires. Et pourtant : dans son nouveau livre «Between Ape and Human: An Anthropologist on the Trail of a Hidden Hominoid» (Entre l’homme et le singe : un anthropologue sur les traces d’un humanoïde caché), Gregory Forth n’hésite pas à affirmer que cette théorie n’est pas un songe creux, rapporte The Sun . A l’appui de sa thèse, l’anthropologue recense une trentaine de témoignages dignes de foi faisant état de rencontres avec une créature minuscule d’apparence humaine mais couverte de poils. Deux individus disent même avoir été en possession d’une dépouille de cet être qu’ils auraient enterrée et qui pourrait constituer une preuve irréfutable… Si elle était retrouvée !

Gregory Forth s’est aussi plongé dans les légendes locales évoquant le peuple Ebu gogo, un(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles