• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon Adrien Quatennens, Emmanuel Macron lui a dit que LFI "faisait partie du champ républicain"

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Adrien Quatennens, reçu à l'Élysée par Emmanuel Macron mercredi 22 juin 2022, au même titre que d'autres chefs de partis politiques - GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Adrien Quatennens, reçu à l'Élysée par Emmanuel Macron mercredi 22 juin 2022, au même titre que d'autres chefs de partis politiques - GONZALO FUENTES / POOL / AFP

Après le camouflet des législatives pour la majorité présidentielle, qui est passée d'absolue à relative, Emmanuel Macron reçoit à l'Élysée depuis mardi les dirigeants des partis politiques. Ce mercredi matin, le coordinateur de La France insoumise (LFI) Adrien Quatennens s'est rendu au Château.

Emmanuel Macron "m'a confirmé que selon lui, La France insoumise faisait partie du champ républicain", a affirmé le député du Nord au sortir de l'entrevue, ajoutant avoir demandé au chef de l'État de le "rappeler" à ses troupes.

Réponse à Véran

Réélu dimanche pour un second mandat, Adrien Quatennens répondait là aux propos notamment tenus par le ministre délégué aux Relations avec le Parlement Olivier Véran, invité ce mercredi sur BFMTV-RMC.

"On ne se mettra pas en situation de dépendre des voix du RN pour faire majorité au Parlement. (…) Faire le calcul que par anticipation, grâce au RN, nous passerions un texte que nous ne passerions pas sans les voix du RN, c'est non ni d'ailleurs avec les voix de La France insoumise. Nous sommes dans l'arc républicain", a tancé l'ancien ministre des Solidarités et de la Santé.

Quatennens veut un vote de confiance pour Borne

Au terme de sa rencontre avec Emmanuel Macron, Adrien Quatennens a aussi déclaré souhaiter que la Première ministre Élisabeth Borne se soumette à un vote de confiance à l'Assemblée nationale. La Première ministre "doit se soumettre à un vote de confiance. J'ai demandé au président si ce serait le cas. Il n'était pas en mesure de me répondre", relate le parlementaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles