« Selfie », « boloss » et « BHL » intègrent le dictionnaire

Le célèbre dictionnaire  Le Petit Larousse , qui fête cette année sa 160ème édition, recense désormais 150 mots de plus pour s’adapter aux nouveaux usages. Son confrère Le Petit Robert en profite, lui aussi, pour se mettre à la page.

Il faut dire qu’entre la démocratisation des « selfies », l’apprentissage via des « tutos » ou encore la popularité grandissante des « bitcoin », une petite mise à jour s’imposait.

Exemples : l’abréviation « BHL » désigne désormais très officiellement le philosophe Bernard Henry-Lévy tandis que le terme « boloss» qualifie dorénavant noir sur blanc une personne « imbécile ou naïve » pour Le Petit Larousse. Le terme « beuh », qui désigne familièrement la marijuana, a quant à lui sa place dans Le Petit Robert.

Des expressions colorées

Non content de mettre à jour son vocabulaire, le dictionnaire version 2016 fait aussi la part belle aux expressions parfois plutôt familières. Ainsi, comme le révèle Le Parisien, vous pourrez retrouver au détour des pages du dictionnaire Le Petit Robert des tournures telles que « prendre cher » ou encore « tendu comme un string ».

Incontournables anglicismes

Voilà qui ne manquera pas de faire grincer des dents celles et ceux qui ne peuvent se résoudre à parler de « mail » ou de « smartphone », mais qui préfèrent l’emploi des termes « courriels » et « téléphone intelligent ».

De nouveaux anglicismes font leur apparition dans la nouvelle édition du Robert : le « bitcoin », définit comme « une unité monétaire en usage sur Internet, indépendante des réseaux bancaires », accompagne « captcha », résumé à un « test requis pour accéder à certains services Internet, qui consiste à saisir une courte séquence visible sur une image, afin de différencier les utilisateurs humains d’éventuels robots malveillants ».