"Seize mois : ce qu'il nous reste pour dépasser la gauche et la droite et vaincre Macron en 2022"

·2 min de lecture

Sacha Mokritzky, rédacteur en chef du site "Reconstruire", ancien Conseiller national du Parti de Gauche, et co-auteur du livre « Retraites : impasses et perspectives », explique pourquoi, selon lui, la gauche est dépassée et les républicains attachés à la liberté et à l’égalité doivent se réunir en vue de construire un mouvement populaire.

Le bal des moustiques a commencé. 15 mois nous séparent de l’élection présidentielle, et déjà à gauche les nécromants s’affolent pour savoir qui lèvera le drapeau en 2022. L’un se pense investi d’un devoir profond envers le peuple car 150 000 citoyens ont parrainé sa candidature. L’autre refuse de voir que son Parti a sombré depuis bien longtemps déjà dans les limbes de l’histoire politique. Et voici le héraut vert du capitalisme qui, fort d’une victoire à la Pyrrhus, se convainc à grand renfort de Coué qu’il est l’espoir du camp social. Ces gens, à force de n’incarner qu’eux-mêmes, résument la politique à une course de petits chevaux où, de matinale en matinale, chacun avance ses pions et se désintéresse des enjeux au profit de l’inélégance tacticienne. Et chacun, à son niveau, d’une façon plus ou moins assumée, croit ainsi incarner « la gauche ».La gauche n'existe plusLa gauche ? Celle de François Hollande, du CICE, de la TCSG, celle de la loi travail et de la mort de Rémi Fraisse ? Celle des « puristes », du trotskisme et de la lutte des classes fantasmée ? Celle du capitalisme vert et de la croissance immodérée dans un monde...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?Rentrée scolaire : 22 établissements scolaires fermés en raison de cas de Covid-19, annonce Jean-Michel Blanquer