Seine-Saint-Denis: trois personnes incarcérées pour l'explosion d'une grenade en pleine rue

Trois personnes ont été placées en détention provisoire pour l'explosion d'une grenade qui a grièvement blessé un cycliste la semaine dernière à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), a indiqué samedi à l'AFP le parquet de Bobigny.

Trois personnes ont été placées en détention provisoire pour l'explosion d'une grenade qui a grièvement blessé un cycliste la semaine dernière à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis (LOIC VENANCE)

Les trois suspects, arrêtés mardi, ont été mis en examen pour tentative d'assassinat en bande organisée, destruction du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes et détention d’arme de catégorie A, a précisé le ministère public.

"L'un d'entre eux est mineur, âgé de 17ans, les deux autres sont majeurs, âgés de 18 ans," a indiqué le procureur de Bobigny, Eric Mathais, dans un communiqué diffusé samedi.

"Deux d'entre eux reconnaissent leur participation aux faits," a-t-il ajouté.

Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Les investigations "ont permis de déterminer que les auteurs circulaient à vélo lors du lancement de la grenade", avait indiqué le procureur mardi dans un précédent communiqué.

Le 23 mai vers 20h30, l'explosion d'une "grenade défensive de type M52 yougoslave" dans le quartier de la mairie à Aubervilliers a grièvement blessé au bras droit et au visage un homme de 40 ans qui passait à vélo, avait détaillé le procureur la semaine dernière.

Son pronostic vital longtemps engagé, l'homme est sorti du coma mais reste hospitalisé et ne peut toujours pas être entendu.

L'explosion a également causé une fracture au doigt à une femme de 41 ans et provoqué des dégâts sur des véhicules et un restaurant.

amb/pa/spi