Seine-Saint-Denis : « Nos services de proximité, on y tient ! »

Ivan Capecchi
Noisy-le-Sec, ce jeudi 12 octobre. Stéphane Troussel (à droite), président (PS) du conseil départemental, qualifie le projet du Grand Paris de « Big Bang institutionnel »

Face au projet du Grand Paris, le conseil départemental craint de perdre certaines de ses compétences. Alors, pour montrer son utilité au quotidien, son patron (PS) Stéphane Troussel a visité une crèche.


En visitant, ce jeudi, la crèche Quatremaire, l’une des deux crèches départementales de Noisy-le-Sec, Stéphane Troussel, président (PS) du conseil départemental, a souhaité faire passer un message clair. Voilà le type de service public de proximité qui pourrait disparaître, si le projet du Grand Paris venait à remettre en cause l’existence du département de Seine-Saint-Denis.

Le déplacement intervient au lendemain du lancement d’une pétition « pour le maintien des services publics de proximité », à l’initiative du conseil départemental. « C’est bien joli de se mettre d’accord sur une énième réforme territoriale mais moi je veux mobiliser nos concitoyens pour dire : nos services de proximité, on y tient ! », tonne Stéphane Troussel.

La crainte, alors, est de voir le département perdre la main sur la gestion de ce type de services. « On n’est pas très contents, parce qu’on n’a pas forcément envie de changer d’employeur », s’inquiète Céline Garcia, directrice de la crèche Quatremaire. N’est-il pas trop tôt, justement, pour s’alarmer d’une hypothétique restriction des compétences relevant du département ? « Il est normal que dans un grand moment d’incertitudes, on dise les choses ! », se défend Stéphane Troussel. « Je veux, dit-il, que ces sujets soient sur la table. »



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Pantin : une balle dans le dos, au volant de sa voiture
Paris : le quartier du Moulin Rouge paralysé par une valise suspecte
Paris : un géant au turban collé sur un mur de la rue Mathis
Saint-Denis : pop anglaise à la Ligne 13
Jeudi soir, la basilique Montmartre vire au rouge

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages