En Seine-Saint-Denis, les militants insoumis tentent de convaincre pour les législatives

Troisième à l'élection présidentielle et premier pour les législatives ? Les militants de la France insoumise se sont lancés dans la bataille des législatives à corps perdu. Ils sont déjà pleinement en campagne. Pour ces sympathisants, il s'agit d'aller chercher des voix et surtout de nouveaux électeurs. Le parti veut capitaliser sur les 22% de votes obtenus par Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle. Pour obtenir une majorité de sièges dans la future Assemblée, il faut se retrousser les manches et convaincre.

"On voudrait que l'Union populaire soit devant pour faire barrage à Macron"

Immeuble après immeuble, trois militants insoumis de Neuilly-sur-Marne, en Seine-Saint-Denis, enchaînent les étages et frappent à toutes les portes. Dotée d'une pile de tracts de couleur rouge dans les bras, Nadia a bien rodé son discours. "Bonjour, on passe pour les élections législatives. Vous êtes bien inscrite sur les listes ?", dit-elle à une jeune femme lors d'une séance de porte-à-porte.

À Neuilly-sur-Marne, 41% des habitants ont voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour. Alors, pour les législatives, ces militants tentent surtout de convaincre les abstentionnistes. "On voudrait que l'Union populaire soit devant pour pouvoir faire un barrage à Macron et mettre Mélenchon à Matignon", déclare une Insoumise.

>> LIRE AUSSI - Élections législatives : l'union des gauches est-elle possible ?

"Vous êtes inscrit sur les listes ?"

Sur le devant des portes, le démarcha...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles