Seine-Saint-Denis : l'Etat va prendre en charge le financement du RSA, une première

·1 min de lecture

Le département de Seine-Saint-Denis, en proie à des difficultés financières en raison du nombre d'allocataires du revenu de solidarité active (RSA), s'apprête à bénéficier dès 2022 de la "renationalisation" du RSA, une mesure au menu du budget examiné cet automne au Parlement, a appris l'AFP de sources parlementaire et gouvernementale. La prise en charge par l'Etat du RSA en Seine-Saint-Denis, sous la forme d'une expérimentation de 5 ans, figurera dans le projet de loi de finances attendu le 22 septembre en Conseil des ministres et à partir du 11 octobre dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

Fin 2020, le Premier ministre Jean Castex avait promis cette expérimentation en raison des "difficultés sociales exceptionnelles auxquelles est confronté le département", le plus pauvre de France métropolitaine. "On travaille effectivement à la nationalisation du RSA en Seine-Saint-Denis avec les acteurs du département. Les négociations ont très bien avancé et seront très prochainement finalisées", a confirmé à l'AFP Matignon, qui évoque une ligne budgétaire dans le projet de loi de finances pour "sécuriser" le dispositif et qui "sera ajustée à l'issue définitive des négociations".

>> A lire aussi - RSA : le patrimoine bientôt pris en compte pour l'éligibilité ?

La Seine-Saint-Denis est le premier département métropolitain à voir le versement du RSA pris en charge par l'Etat. C'est déjà le cas depuis 2019 à Mayotte et en Guyane, et depuis début 2020 à La Réunion. Etranglé financièrement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

C8 condamnée en appel à verser plus de 5,15 millions d'euros à Thierry Ardisson
Assurance récolte : Emmanuel Macron annonce une aide conséquente de l’Etat pour les agriculteurs
Présidentielle : Hidalgo promet une très grosse augmentation de salaire aux enseignants
Macron, Zemmour, Le Pen… qui sont les personnalités politiques les plus influentes sur les réseaux sociaux ?
Élections en Allemagne : après la longue ère Merkel, le chant du cygne du parti démocrate-chrétien ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles