Seine-Saint-Denis : un camp de migrants démantelé près du Stade de France

À Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), aux portes de Paris, l’évacuation d’un camp de migrants, en majorité Afghans, a commencé mardi 17 novembre dans la matinée. "Un premier bus est parti, il y a 2 000 migrants en tout qui attendent d’être évacués. Ils viennent d’Afghanistan, du Soudan ou encore d’Éthiopie", précise la journaliste de France Télévisions, Alizée Lutran, en direct sur place. Les forces de l’ordre étaient présentes depuis 4 heures du matin. 50 véhicules mobilisés L’évacuation se déroule dans le calme, à l’exception de quelques feux, allumés à certains endroits du camp. Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, est également sur place pour superviser l’opération. 50 véhicules sont mobilisés. "Le but de ce démantèlement est évidemment que d’autres camps ne se reforment pas dans la journée", conclut Alizée Lutran.