Seine-Saint-Denis : évacuation d’un camp de migrants

Ils occupaient depuis plusieurs semaines les bords d’un canal à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). À partir de 6 heures mercredi 29 juillet, près de 2 000 migrants sont évacués, décision du préfet de police de Paris. "Cette opération est la suite logique de toutes celles que nous avons conduites déjà depuis plusieurs mois, puisque j’ai souhaité évacuer les grands campements qui étaient en périphérie de Paris", a assuré Didier Lallement.

Un retour possible à la rue L’inquiétude sanitaire est également avancée. 450 CRS et gendarmes mobiles ont été mobilisés. Les sorties sont filtrées, des masques distribués. Pour les migrants, souvent des hommes seuls originaires d’Afghanistan et de la corne de l’Afrique, direction des centres d’hébergement et des gymnases de la région. Et pour beaucoup, ce n’est pas la première évacuation. Dans les faits, certains pourront intégrer des centres d’accueil et demander l’asile, mais beaucoup devront retourner, comme souvent, à la rue.

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.