Seine-et-Marne : une figure du narcobanditisme marseillais arrêtée

·1 min de lecture
Emmanuel Macron, Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti sont en déplacement à Marseille, marquée cet été par une recrudescence des règlements de comptes.

Kamel Meziani, un fugitif de 37 ans parmi les plus recherchés de France, est soupçonné d'assassinats en bande organisée, sur fond de règlement de comptes.

Kamel Meziani, figure du narcobanditisme marseillais, a été arrêté ce mardi 4 septembre en région parisienne. Cet homme de 37 ans est soupçonné d'être impliqué dans un règlement de comptes fin août à Marseille. Il serait « l'un des fugitifs les plus recherchés de France », d'après les termes employés par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, sur Twitter.

Kamel Meziani est soupçonné d'être l'un des patrons d'un important réseau de trafic de drogue à Marseille, celui de la cité des Oliviers (13e arrondissement). Il avait été condamné en janvier, en son absence, à 30 ans de réclusion criminelle pour la mort de jeunes hommes dans un autre règlement de comptes en 2016. Il était soupçonné dans cette affaire d'avoir fourni les armes à deux de ses lieutenants. Il a été également condamné à 14 ans de prison pour trafic de stupéfiants en récidive.

À LIRE AUSSI « Ne lâchez rien ! » lance Macron aux policiers marseillais

« Un coup important » dans la lutte menée contre le narcobanditisme

Arrêté mardi soir au péage de Fleury-en-Bière (Seine-et-Marne), Kamel Meziani a été placé en garde à vue. Il est suspecté d'assassinats en bande organisée, destruction par incendie, association de malfaiteurs et recel de vol en bande organisée, en lien avec la mort de deux hommes de 25 et 26 ans le 22 août dans la cité marseillaise de la Marine bleue (14e arrondissement).

Dans les jours qui ont suivi cette arrestation, cinq autres personnes ont été interpellées à Marseille et en régi [...] Lire la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles