Seine-et-Marne : condamné deux fois en correctionnelle en trois jours

Guénaèle Calant
Le prévenu est parti en détention

Le prévenu, condamné à trois mois de prison ferme, est parti en prison.


« Vous étiez déjà là la semaine dernière. On ne se quitte plus », lance la présidente Pascale Piera, en regardant Pascal G., planté dans le box du tribunal correctionnel de Meaux (Seine-et-Marne).

Ce Chellois de 51 ans a été condamné lundi à trois mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, pour une conduite en état alcoolique : il avait été interpellé vendredi dernier, sur un parking devant le domicile de sa femme et de son fils, à Chelles, alors qu’il venait de tambouriner à la porte.

Sauf que, la veille, reconnu coupable de violences en état d’ivresse, Pascal G. avait été condamné à une contrainte pénale, lui interdisant d’entrer en contact avec eux.

« Qu’est-ce que vous faisiez là ? », lui demande la magistrate. « Je venais chercher des documents », bredouille le prévenu, contrôlé avec une alcoolémie de 0,62 g d’alcool par litre de sang. Avant de marteler qu’il n’a pas pris le volant : « La voiture était à l’arrêt, moteur coupé ». Les juges ne l’ont pas cru.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Seine-et-Marne : Polymate, le réseau social qui paie, a séduit 31 000 utilisateurs en dix jours
Ozoir-la-Ferrière : une dette supposée de 130 € à l’origine du conflit mortel
En Seine-et-Marne, les 4430 km de routes restent la priorité du département
Seine-et-Marne : la route de cinquième génération sera testée à Marne-la-Vallée
Chelles : le commissariat hérite de l’auto saisie à un multirécidiviste