Seine-et-Marne : un adolescent tué lors de la vente d'un portable en pleine nuit

·2 min de lecture

Un adolescent a été mortellement poignardé dans la nuit de samedi à dimanche à Melun lors d'une transaction pour la vente d'un téléphone portable. Le jeune homme âgé de 16 ans a été attaqué par un groupe de jeunes et est décédé sur place. Pour l'heure, les forces de l'ordre ignorent s'il s'agit d'un différend commercial qui a mal tourné ou d'un guet-apens.

Un adolescent de 16 ans a été mortellement poignardé lors d'une rencontre avec un groupe de jeunes dans la nuit de samedi à dimanche à Melun (Seine-et-Marne), où il avait rendez-vous pour une vente de téléphone portable, ont indiqué des sources policière et proches du dossier.

Différend commercial qui tourne mal ou guet-apens ?

Vers 1h00 du matin, le garçon et son beau-père étaient présents sur la place Gallieni, face à la gare de Melun, pour un rendez-vous fixé via le site leboncoin, a relaté une source policière. La transaction concernait une vente de téléphone portable, a précisé une source proche du dossier. Sur place, ils ont fait face à un groupe de jeunes qui s'en est pris à l'adolescent. Il a été poignardé dans le dos, d'après la même source. Malgré les massages cardiaques prodigués, l'adolescent est décédé sur place. Son beau-père a été légèrement blessé en s'interposant.

Les circonstances du drame sont pour l'heure floues. "On ne sait pas si c'est un différend commercial qui tourne mal ou un guet-apens", a commenté la source policière. Aucune personne n'a été interpellée à ce stade, a-t-elle indiqué. La victime est originaire du Mée-sur-Seine, commune limitrophe de Melun. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles.

Retrouvez cet article sur Europe 1

VIDÉO - Une femme échappe au guet-apens tendu par un homme armé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles