Seine-et-Marne : 92 verbalisations après une soirée clandestine

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
La police est arrivée sur place aux alentours de 21 heures (illustration)
La police est arrivée sur place aux alentours de 21 heures (illustration)

Face aux soirées clandestines, le gouvernement a annoncé vendredi son intention de serrer la vis. À l'issue d'un conseil de défense sanitaire, le Premier ministre Jean Castex a pris la parole afin d'insister sur la mise en place de contrôles renforcés des fêtes clandestines en raison de l'épidémie de Covid-19.

Et cela pourrait s'avérer nécessaire. Car, au moment précis où le Premier ministre prenait la parole, la police intervenait à quelques dizaines de kilomètres de là afin de démanteler une importante soirée clandestine. Selon les informations de BFM TV, plus de 90 personnes ont été verbalisées dans un entrepôt de la ville de Collégien, en Seine-et-Marne. La chaîne, comme France Info, rapportait initialement que cette soirée aurait vraisemblablement été une soirée « libertine ». Toutefois, dans l'après-midi, samedi, Le Parisien a précisé que ce caractère n'était pas confirmé.

Trois personnes interpellées

Arrivées sur place vers 21 heures, les forces de l'ordre ont d'abord verbalisé 11 personnes sur le parking pour le non-respect du couvre-feu avant de mettre fin à la fête deux heures plus tard, grâce à l'autorisation du parquet. La police a alors saisi du matériel son et lumière ainsi que de l'alcool. Quatre-vingt-une personnes ont ensuite été verbalisées sur place pour le non-respect du couvre-feu et des mesures sanitaires.

À LIRE AUSSIÀ Lyon, ces quadras qui ne craignent ni le Covid ni le couvre-feu

La chaîne d'information en continu ajoute que trois perso [...] Lire la suite