Seine-Maritime : une maire PS-EELV en garde à vue dans une affaire de stupéfiants

·1 min de lecture

Un véritable coup de filet. En Seine-Maritime, l'un des plus gros réseaux de trafic de drogue de la région rouennaise a été démantelé ce vendredi. Dix-neuf personnes ont été interpellées. Parmi elles, une élue : Mélanie Boulanger, maire de Canteleu, en Seine-Maritime. Elle a la double étiquette Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts. L'édile a été placé en garde à vue, tout comme les 18 autres personnes interpellées. Quatre d'entre elles l'ont été en Seine-Saint-Denis.

15 kilos d'héroïne saisis

Ces arrestations font suite à une information judiciaire ouverte il y a deux ans par le parquet de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. L'élue est soupçonnée d'avoir laissé s'implanter un trafic de drogue dans sa commune. Au total, 15 kilos d'héroïne ont été saisis, 25 kilos de produits de coupe, des armes à feu et la somme de 375 000 euros. Les gardes à vue pourraient se prolonger ce week-end. Après ces dernières, le juge d'instruction de Bobigny décidera à l'issue des suites à donner pour chaque personne.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles